Le plus perfectionné des laboratoires selon Valnet

La nature reste encore et toujours le plus perfectionné des laboratoires ! (extrait de "La Phytothérapie" de Jean Valnet)

Jean Valnet (1920-1995), médecin français et chirurgien des armées, est à l'origine du renouveau de la phytothérapie et a lancé les prémices de l'aromathérapie moderne. Il a permis à travers ses oeuvres de diffuser ses connaissances en phyto-aromathérapie, mais aussi sur les bienfaits de l'alimentation en accompagnement thérapeutique.

Dès son plus jeune âge, il fut initié à l'emploi des plantes médicinales par sa grand-mère, ancienne sage-femme. Puis il voyagea en Extrême-Orient où il étudia d'anciennes formules utilisant les plantes médicinales. Après un brillant travail de synthèse, il publia plusieurs ouvrages de référence qui seront diffusés dans le monde entier. En 1981, il fonde le Collège de Phyto-aromathérapie et de Médecine de terrain de langue française.

Le docteur Valnet a réhabilité les traitements naturels à partir de 1948 en codifiant les propriétés, les indications et les posologies des plantes médicinales. Il utilisa les huiles essentielles cicatrisantes sur les plaies des blessés pendant la guerre d'Indochine.

Puis il étudia les propriétés anti-infectieuses et le mode d'action des huiles essentielles. En 1973, il créera avec le docteur Maurice Girault le terme d'antibio-aromatogramme pour définir l'antibiogramme effectué avec des huiles essentielles ou essences aromatiques et non plus avec des antibiotiques chimiques.

Jean Valnet s'alarmera des "dangers du tout chimique, désastreux pour la terre et la santé des hommes". Et en 1970, il écrit : "La culture biologique apparaît de plus en plus comme la seule solution d'avenir, source de santé et de vie, scientifiquement étayée, et de ce fait l'une des alliées incomparables du médecin". Certainement l'un des plus grands visionnaires de la fin du XXème siècle.

 

Guillaume Bousquières.